10/11/2006

Le combat spirituel

Le combat spirituel

«Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes»  (Ephesiens 6 : 12)

La plus forte puissance dans l'univers n'est pas la force atomique. Ce ne sont pas non plus celles de la nature. Non, la puissance la plus grande à laquelle tout est soumis est celle du péché et de la mort. Le péché qui s'est fait de la place dans un être humain le conduit à un orgueil dé­mesuré et le transforme en un tyran sans pitié pour des millions de sujets. Les em­pereurs romains, Staline et Hitler ne sont que quelques exemples du déploiement sans retenue de la puissance du péché. Parmi les cas les plus récents, nous citerons le potentat nord-coréen Kim Jong-Il. Quelques faits con­cernant la Corée du Nord :

1.     Au cours des dix der­nières années, environ deux millions de gens sont morts de faim.
2.  Quelque 200.000 personnes croupissent dans des camps de con­centration.3.  Les citoyens sont la propriété de leur gouvernement, qui peut pleine­ment disposer de la vie de chaque ha­bitant. Il y a ce slogan gouvernemental qui est contraignant pour chaque ci­toyen: «Si le parti le veut, je le ferai.»
4.  Un but déclaré du gouvernement est de réunir la Corée du Nord et celle
du Sud, bien sûr sous un régime com­
muniste. La Corée du Nord n'est pas un pays athée. Il y a là, en effet, une religion d'Etat (Juche), selon laquelle Kim-Il Sung ainsi que Kim Jong-Il (le précédent, décédé, et l'actuel potentat) sont divins et immortels. A eux reviennent toute l'adoration, la vénération, la puissance et la glorification. Toute autre croyance est, sous peine de mort, strictement interdite.
6. Selon "Newsweek International", la Corée du Nord est actuellement le pays présentant les plus graves violations des droits de l'homme dans le monde.
7. Malgré tout cela, on inculque aux citoyens le principe que la Corée du Nord est le paradis sur terre, les autres pays n'étant que des endroits affreux. Le problème en Corée du Nord n'est pas un manque de nourriture, d'argent ou de ressources, mais un système de croyances appliqué durement par un gouvernement tyrannique et égoïste ; le bien-être de la population reste tout à fait accessoire.
Le problème n'est pas d'ordre politique, mais spirituel.
Le prince de ce monde est derrière tous les mauvais agissements des hommes. Il les tient prisonniers dans sa sphère d'influence, le monde.
1 Jean 5 : 19 dit: «Nous savons que nous som­mes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.» Le diable est appelé par Jésus «prince de ce monde» (Jean 12 : 31 ).
Et Paul le qua­lifie de dieu de ce siècle» (2 Corienthiens 4 : 4). On dit "L'homme a besoin d'être Dieu et homme." S'il n'a pas Dieu, l'être humain devient bestial sous l'action de Satan. C'est ainsi que quelqu'un a eu cette formule: «L'humanité sans la divinité devient de la bestialité.»
Les dictateurs et d'autres potentats comme Kim Jong-Il sont des types de l'Antichrist : ils nous montrent vers quoi tend l'humanité, quand elle se refuse au Dieu de la vie. Finalement, notre monde sera affreusement aspiré par le courant du dernier pouvoir an­tichrist dans lequel Satan déversera tout son potentiel:
«Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle?» (Apocalypse 13 : 4)
Sans le remarquer, l'humanité se dirige vers la plus terrible tragédie de son histoire. Tim La Haye décrit ce futur scénario horrible en ces termes: «Que l'on se représente l'horreur de toutes les guerres depuis le commencement des temps, que l'on y mélange toutes les catastrophes naturelles de l'histoire et que l'on y ajoute tous les obstacles et privations de sorte que l'indicible aspect horrible de la situation, l'in­nommable haine et l'indescriptible injustice de l'homme vis-à-vis de son prochain apparaissent pleinement, et que l'on presse le tout dans une période de sept années seulement-Même si quelqu 'un pouvait imaginer quelque chose de semblable - cela ne représenterait même pas approximativement l'horrible terreur et le tumulte insensé de la grande tribulation."
 
Le seul espoir d'échapper à cette terrible catastrophe : se donner au Fils de Dieu.
Car la colère de Dieu repose déjà maintenant sur quiconque n'a pas Jésus comme Sauveur : "Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui."
(Jean 3 : 36). Nous lisons aussi en 1 Thessaloniciens 1 : 10 : "...et pour attendre des cieux son Fils, qu'il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir."
La lumière face à un avenir bien sombre n'est qu'en Celui qui est la lumière du monde.
"Jésus leur parla de nouveau et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie." (Jean 8 : 12)
 

    Oswald Valenti 


 
LA LUMIERE POUR UN AVENIR SOMBRE EST UNIQUEMENT EN CELUI QUI EST LA LUMIERE DU MONDE : JESUS-CHRIST
 
 
 
 
 

 







 

23:32 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.