01/06/2007

Sur la piste du bonheur

Sur la piste du bonheur

 

Que signifie le mot « bonheur » ? Il se compose de « bon » et de « heur » dérivé du latin augurium (« augure », « chance ») et signifie « événement heureux, chance favorable, état de parfaite satisfaction intérieure ». En l’occurrence, la plupart des gens pensent soit au grand amour, soit à la grosse fortune. Mais dans leur désir de bonheur, ils courent également des risques : les uns en ayant des relations douteuses, les autres en fréquentant le casino. Cependant, quel « bonheur » serait-ce d’entretenir une relation formidable avec une personne séduisante qui susciterait la jalousie des autres ? Ou bien : quel « bonheur » serait-ce de faire partie des pays les plus riches et de pouvoir tout se permettre ?

Certains sont vainqueurs dans leur quête de bonheur ; pourquoi ne le serais-je pas moi aussi ? D’aucuns ne reculent même pas devant l’injustice pour atteindre le soi-disant bonheur. Ils sont convaincus d’avoir droit au bonheur, peu importe si pour cela il faut démolir ou non les barrières de l’éthique et de la morale. Leur but principal est d’atteindre leur objectif, leur « bonheur ».

 

A présent, la question suivante peut être posée : Suivez-vous également cette piste, êtes-vous aussi un chasseur de bonheur de ce genre ? Qu’en serait-il si vous réalisiez tous vos rêves ? Seriez-vous protégé, satisfait et réellement heureux toute votre vie ?

Je réponds avec toute ma détermination : Non, jamais ! Parce que le bonheur terrestre est très trompeur et fragile. Le proverbe « A peine gagné, déjà dépensé » s’avère très souvent exact. L’argent du bonheur renferme un germe pernicieux. Ne vous laissez pas tenter par les jeux de hasard. Ne placez pas votre espoir ni dans un trèfle à quatre feuilles, ni en des amulettes ou des porte-bonheur, ni en des pierres fétiches, ni en des fers-à-cheval et autres objets de ce genre. Ne le faites pas, même si l’on vous souhaite « bonne chance » ou utilise l’expression contraire à Dieu « Touchons du bois ». Ces pratiques ne sont pas de véritables coups de chance et n’offrent aucune vie paradisiaque. Au contraire, elles mènent à l’absurdité et, en fin de compte, en enfer lorsque aucun retour ne se produit.

 

Si vous souhaitez découvrir la piste du bonheur, prenez la Bible !

Vous avez le droit de savoir : Dieu veut rendre les hommes heureux, y compris vous !

 

Il nous a déjà fait une déclaration d’amour à travers le prophète Jérémie : « Je prendrai plaisir à leur faire du bien… de tout mon cœur et de toute mon âme » (Jérémie 32 : 41).

Dieu met également à votre disposition le bonheur constant et impérissable si vous vous ouvrez à Lui et acceptez Son offre d’amour.

 

Lorsque Jésus-Christ a vu le jour à Bethléhem, le ciel s’est ouvert.

Jésus est la plus grande preuve d’amour pour nous, pauvres petits êtres humains.

Il est écrit en Jean 3 : 16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque*croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Le Fils de Dieu est venu sur la terre et a apporté aux hommes la seule vraie paix, le seul vrai bonheur. Il s’agissait du plus grand de tous les actes d’amour que Dieu ait accomplis pour notre bonheur : Il a sorti Son Fils bien-aimé de la gloire céleste par amour pour nous et nous a offert à nous, pécheurs, la possibilité d’être des rachetés en Jésus-Christ, lequel a dû mourir en sacrifice, voire en rançon pour nos péchés. Jésus a consenti à suivre ce chemin de la mort. Il a agi de la sorte par amour pour nous – pour vous !

Ses souffrances et Sa mort expiatoires à Golgotha nous ont donné le salut pour le temps et l’éternité. Jésus est absolument le seul capable de nous délivrer du péché et de nous rendre heureux. Il a Lui-même déclaré : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 5 : 13). Et dans l’Epître de Paul aux Romains 5 : 8, il est écrit : « Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » Cela est presque inconcevable !

 

La mort innocente de Jésus nous a offert la plus grande de toutes les béatitudes : la vie éternelle = le bonheur éternel. Ne voulez-vous pas accepter cette offre d’amour de Jésus, ce bonheur éternel ? Acceptez-le ! Votre anxiété, vos fausses convoitises et votre désir le plus ardent seront apaisés en Jésus ! Vous découvrirez en Lui l’agréable sécurité en Dieu.

A travers Lui, la paix réapparaîtra dans votre cœur. Il est infiniment précieux de savoir ceci : Je suis accepté par Dieu et aimé de Lui !

Je souhaite très vivement que vous trouviez ce bonheur !

Ne le cherchez pas n’importe où, mais bien au pied de la Sainte-Croix où Jésus a subi le jugement de Dieu à notre place et il a pu dire : « Tout est accompli »

 

(*)  Remplacez le mot « quiconque » par votre prénom. Quoi que vous ayez fait, Dieu vous pardonne en Jésus-Christ.

Repentez-vous, donnez votre vie à Christ et il accomplira en vous ce miracle de la nouvelle naissance, petit à petit il vous transformera à Sa ressemblance pour la gloire de Son Nom et vous aurez une vie nouvelle et comblée en Jésus-Christ.

 

Oswald Valenti

23:10 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.