05/10/2007

Ne pleurons pas le passé !

Ne dis pas : Comment se fait-il que les jours précédents ont été meilleurs que ceux-ci ? Car ce n'est pas par sagesse que tu t'enquiers de cela. (Ecclésiaste 7.10)

Ne pleurons pas le passé !

Un sujet de conversation qui recueille généralement l'assentiment de tous, c'est d'évoquer avec nostalgie les si belles années du passé et de leur comparer la triste époque dans laquelle nous sommes contraints de vivre.

Autrefois, rappelle-t-on, pas de chômage, pas de sida, pas de pollution, pas de problèmes d'immigration, et surtout il y avait de la soumission chez les jeunes, du respect pour l'autorité, etc...

On explique volontiers les causes de cette dégradation : incapacité des gouvernements, influence de la télévision, démission des parents, des enseignants, des éducateurs, etc...

Ecoutons plutôt la Parole de Dieu nous dire : "ce n'est pas par sagesse que tu t'enquiers de cela", autrement dit : toutes les époques se valent plus ou moins, cela ne sert à rien de les comparer. Du reste, si nous cherchons à être objectifs, nous constaterons que, certes, autrefois, il y avait moins d'insubordination et d'insolence chez les jeunes, mais aussi davantage de froideur, de méfiance entre enfants et parents ; pas de sida et moins de cancers, mais une espérance de vie beaucoup plus courte ; moins de pollution, mais aussi moins de loisirs ; moins de problèmes d'immigration, mais davantage d'esprit de clocher, et moins d'occasions pour annoncer l'Evangile.

Oui, rendons grâces à Dieu en toutes choses, y compris pour l'époque où il a jugé bon de nous faire naître et vivre.

Oswald Valenti

 

23:23 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.