18/12/2007

Manger et se divertir !

Manger et se divertir !

Et voici de la gaîté et de la joie ! On égorge les bœufs et l’on tue des brebis, on mange de la viande et l’on boit du vin : Mangeons et buvons, car demain nous mourrons ! (Esaïe 22 : 13)  La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence. Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. (Genèse 6 : 11-12)  Le peuple s’assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir. (1 Corinthiens 10 : 7b) J’ouvre ma boite à lettres. Encore de la publicité ! Elle provient d’une maison qui vend par correspondance des plats préparés en prévision du souper de Nouvel - an.Le slogan publicitaire me fait mal au cœur : « Bien manger, se divertir, il n’y a que cela de vrai ! Vrai ? » Ainsi le bonheur consisterait en un plat bien préparé et à quelques divertissements éphémères qui seront seulement un souvenir le jour qui suit le 1er janvier. A la question du slogan, je répond : NON ! Le bonheur ne consiste pas à jouir des biens matériels, même si nous en avons en abondance. Aujourd’hui la course aux repas de fête et aux divertissements ressemble à ce que réclamaient les sujets de l’empire romain au moment de sa décadence : « panem et circenses », ce qui veut dire : « du pain et des jeux ». Mais l’empire romain s’est écroulé. Et avant lui deux autres civilisations matérialistes ont disparu, comme celle d’avant le déluge et celle de Sodome et Gomorrhe. En effet, c’est Dieu qui a ordonné leur jugement, et ceci est un avertissement à l’attention de notre monde qui lui a tourné le dos. La corruption et la violence ont atteint des proportions jamais égalées. Ne pensons pas non plus que notre monde échappera au jugement divin. Si les châtiments de Dieu ne se sont pas encore abattus sur notre civilisation c’est aussi parce que sa patience cherche encore d’en sauver quelques-uns.En particulier vous, qui lisez ce message. Oswald Valenti 

19:40 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.