18/01/2008

Tu vaux plus que tu ne le penses

« Tu vaux plus que tu ne le penses »  

Nous avons besoin de nous sentir importants, besoin de nous savoir estimés des autres !

Importants ! Le sommes-nous vraiment ? Sommes-nous dignes d’estime ? Et dans l’affirmative : que valons-nous ? Certains tenteront de vous faire croire que ce sont les marques de nos vêtements, notre voiture, notre sac à main ou nos chaussures qui définissent notre valeur. D’autres affirment que seule la présentation compte : « Avec ce physique, tu ne vaux rien ! ». D’autres encore mesurent notre valeur à nos paroles ou à nos actes. A la moindre erreur commise, notre sentiment de valeur baisse sur notre échelle de valeurs. A la télévision, les riches surtout ont du prix. « Tous les hommes naissent en originaux, mais la plupart meurent en copies. » Niebergall A partir de quel chiffre sur notre compte en banque sommes-nous quelqu’un ? Et le jour où ce même compte accuse un déficit entraînant dans sa chute notre cote, que reste-t-il de notre valeur ? Pour certains, leur valeur dépend de l’intérêt qu’ils présentent pour les autres.Avant l’apparition des premières rides, nous réussissons tout juste à sauver la face. Mais l’estime de soi présente vite des égratignures. Notre travail n’a de valeur que tant que l’emploi que nous occupons est justifié aux yeux de notre employeur. Notre valeur se mesurerait-elle donc à notre efficacité ? Or celle-ci n’augmenterait pas avec l’âge, notre valeur ne cesserait-elle de diminuer ? Des philosophes ont affirmé que l’homme valait ce qu’il était aux yeux des autres.Peut-être n’ont-ils pas complètement tort. D’ailleurs, la Bible parle souvent de notre valeur. Aussi incroyable que cela paraisse, il y est marqué noir sur blanc que Dieu nous aime. Nous avons du prix à ses yeux. Cet amour n’est pas resté sans conséquences. Dieu a permis que son propre fils Jésus-Christ meure pour nous. Il voulait nous montrer à quel point il tenait à sa relation avec nous. C’était nécessaire, parce que les hommes s’étaient détournés de Dieu, le considérant sans valeur. C’est cela que la Bible appelle le péché. Cette culpabilité a une influence sur notre sens des valeurs et tôt ou tard l’estime de soi s’en trouve affectée. Mais Dieu n’a pas dit que nous ne valions rien pour lui parce qu’il ne valait rien pour nous.Au contraire, nous sommes précieux à ses yeux. Dans le Nouveau Testament, il est écrit : « Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle ». (Jean 3 : 16)Cet amour nous valorise. Nous avons tant de valeur pour Dieu qu’il a tout mis en œuvre pour rétablir la relation avec nous- ce que nous nous obstinons à refuser. Dieu vient à notre rencontre. Jésus-Christ en est le signe. Il nous a prouvé que nous valions beaucoup pour Dieu. Si nous cherchons à mieux connaître Jésus, il nous révèle notre valeur. La prière suivante pourrait vous aider dans cette voie :
« Jésus, j’aimerais mieux te connaître. Montre-moi que je suis important pour toi. J’aimerais vivre avec toi et je t’invite à entrer dans ma vie. Amen. » --------------  Oswald Valenti
Il existe un mode d’emploi pour tout, sauf pour la vie. Nous pouvons partir à la découverte de ce qu’elle nous réserve, mais nous nous heurtons toujours à nos limites. Celui qui veut comprendre la vie ferait bien d’entrer en contact avec Dieu qui l’a créée. La Bible nous livre des pistes importantes sur la façon dont nous pouvons réussir notre vie.  

19:20 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.