03/08/2008

Pourquoi suis-je sur terre

Pourquoi suis-je sur terre ?

 

Créé pour vivre éternellement

 

« Dieu a implanté au tréfonds de l’être humain le sens de l’éternité. » (Ecclésiaste 3 : 11)

 

« Dieu n’a sûrement pas créé un être tel que l’homme pour n’exister qu’une journée ! Non, non, l’homme a été fait pour l’immortalité. » (Abraham Lincoln)

 

Cette vie n’est pas tout, loin de là.

 

La vie sur cette terre n’est qu’une répétition en costumes avant la vraie représentation. Vous passerez beaucoup plus de temps après la mort dans l’éternité qu’ici bas. La terre est un stage, une préparation, un entraînement à la vie éternelle. Cette vie prépare à la suivante.

 

Au mieux, vous allez vivre cent ans sur terre, mais vous passerez tout le reste dans l’éternité. Votre existence terrestre est, comme l’a dit Sir Thomas Browne, « une petite parenthèse par rapport à l’éternité. » Vous avez été créé pour vivre éternellement.

 

La Bible dit : « Il a implanté au tréfonds de l’être humain le sens de l’éternité. » Vous avez en vous un instinct inné qui aspire à l’immortalité. C’est dû au fait que Dieu vous a créé à son image pour que vous viviez éternellement. Bien que nous sachions que tout le monde finit par mourir, la mort nous paraît toujours contre-nature et injuste. Si nous avons l’impression que nous devrions vivre pour toujours, c’est parce que Dieu a mis ce désir dans notre esprit !

 

Un jour, votre cœur cessera de battre. Cela marquera la fin de votre corps et de votre temps sur la terre, mais non la fin de votre existence. Votre écorce terrestre n’est que la résidence provisoire de votre esprit. La Bible appelle votre corps « une maison ». Elle explique : « Nous savons, en effet, que si cette tente où nous habitons est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme. »

(2 Corinthiens 5 : 1)

 

Si notre vie ici-bas nous offre de nombreux choix, l’éternité ne nous en présente que deux : le ciel ou l’enfer. Votre relation avec le Seigneur ici-bas engagera votre type de relation avec lui pour l’éternité. Si vous apprenez à aimer et à croire le Fils de Dieu, Jésus, vous serez invité à passer l’éternité en sa compagnie. A l’inverse, si vous rejetez son amour, son pardon et son salut, vous serez éternellement séparé de lui ensuite.

 

C.S. Lewis a dit : « Il y a deux sortes de personnes : celles qui disent à Dieu « Que ta volonté soit faite » et celles à qui Dieu dit « Très bien, fais ce que tu veux ». » Malheureusement, des multitudes de gens devront endurer une éternité sans Dieu parce qu’ils ont choisi de vivre sans lui ici-bas.

 

La vie n’est qu’une préparation à l’éternité

 

Quand vous comprendrez pleinement que la vie ne se borne pas à la terre, mais qu’elle n’est qu’une préparation à l’éternité, vous vous mettrez à vivre différemment. Vous commencerez à vivre à la lumière de l’éternité, ce qui influera sur la façon dont vous gérerez toutes vos relations, vos tâches et vos circonstances. Subitement, de nombreuses activités, de multiples objectifs et même des problèmes qui vous paraissaient si importants vous sembleront mesquins, insignifiants et indignes d’attirer votre attention. Plus vous vivrez près de Dieu, plus le reste vous paraîtra minime.

 

Quand vous vivez à la lumière de l’éternité, vos valeurs changent. Vous employez votre temps et votre argent plus judicieusement. Vous accordez la priorité aux relations et au développement intérieur au lieu de chercher la renommée, les richesses, les performances ou même les distractions. Votre échelle de valeurs se modifie. Les tendances, les modes et les valeurs populaires perdent de leur importance. L’apôtre Paul a expliqué : « Mais ces choses qui pour moi étaient un gain, je les ai regardées, à cause de Christ, comme une perte. » (Philippiens 3 : 7)

 

Quand vous vivez à la lumière de l’éternité, vos valeurs changent

 

Si votre vie se limitait à la terre, je vous conseillerais d’en profiter au maximum.

Vous pourriez alors oublier d’être bon et droit et ne pas vous préoccuper des conséquences de vos actes. Comme vos actions, à long terme, n’auraient aucune répercussion, vous pourriez vous permettre d’être totalement égocentrique.

Maiset cela fait toute la différence la mort n’est pas la fin de tout !

Elle ne met pas un terme à votre existence, mais elle vous propulse dans l’éternité : tout ce que vous faites ici-bas a donc des conséquences éternelles.

Tout acte de votre vie met en mouvement une corde qui vibrera éternellement.

 

L’aspect le plus navrant de la vie contemporaine est la vision à court terme.

Pour tirer le maximum de votre vie, vous devez garder sans cesse à l’esprit la vision de l’éternité et repenser à sa valeur. La vie ne se borne pas à ici et maintenant ! L’instant présent n’est que l’aspect visible de l’iceberg. Cachée à vos yeux, il y a l’éternité.

 

Que sera l’éternité avec Dieu ? A vrai dire, notre esprit est trop limité pour en saisir la merveilleuse plénitude. C’est comme si vous tentiez d’expliquer à une fourmi le fonctionnement d’un ordinateur ! Vous seriez totalement incapable d’y parvenir. Aucun mot n’a la force d’exprimer ce que sera l’expérience de l’éternité. La Bible dit : « Ce que nul homme n’a jamais vu ni entendu, ce à quoi nul homme n’a jamais pensé, Dieu l’a préparé pour ceux qui l’aiment. »

 (1 Corinthiens 2 : 9)

 

Toutefois, dans sa Parole, Dieu nous a donné un aperçu de ce que serait l’éternité. Nous savons que dès maintenant, le Seigneur nous prépare une demeure éternelle. Dans les cieux, nous serons réunis à des bien-aimés croyants, libérés de toute douleur et de toute souffrance, récompensés de notre fidélité sur la terre et chargés d’une mission que nous accomplirons avec joie ! Nous ne serons pas couchés sur des nuages avec une auréole sur la tête et une harpe à la main ! Nous jouirons d’une communion ininterrompue avec Dieu, et il restera avec nous aux siècles des siècles. Un jour, Jésus nous dira : « Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. » (Matthieu 25 : 34)

 

C.S. Lewis a décrit le concept de l’éternité à la dernière page des Chroniques de Narnia, sa série de sept ouvrages fantastiques pour enfants : « Et ceci est pour nous la fin de tous les récits… Mais pour eux, ce n’est que le début de la véritable histoire. Toute leur vie en ce monde-ci… avait été seulement la couverture de la page de titre. Maintenant enfin, ils commençaient le premier chapitre de la Grande Histoire que personne sur terre n’a jamais lue. Celle qui dure toujours, et dans laquelle chaque chapitre est meilleur que le précédent. »

(La dernière bataille, Folio Junior 2002, page 217)

 

Dieu a un objectif pour votre vie sur la terre, mais il ne se termine pas ici-bas.

Il va infiniment au-delà des quelques décennies que vous allez passer sur cette planète. Il dépasse le cadre de la vie terrestre de très loin. Dieu vous offre une occasion unique. La Bible dit : « Les plans du Seigneur sont définitifs, ce qu’il a projeté tient de siècle en siècle. » (Psaume 33 : 11)

 

La plupart des gens ne pensent à l’éternité qu’au moment des enterrements, et ce ne sont souvent que des idées confuses et sentimentales basées sur l’ignorance.

Vous estimez peut-être qu’il est morbide de songer à la mort, mais au contraire, il est malsain de vivre en la déniant, sans considérer ce qui est inévitable.

Ecclésiaste 7 : 2 nous met en garde dans la Bible : « Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin ; car c’est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à cœur. »

Seul l’insensé parcourt la vie sans se préparer à ce qui ne manquera pas d’arriver. Vous devez penser davantage à l’éternité, et non moins.

 

De même que les neuf mois que vous avez passé dans le ventre de votre mère n’ont pas constitué une fin en eux-mêmes, mais une préparation à la vie, cette vie n’est qu’une préparation à la suivante. Si vous avez une relation avec Dieu par Jésus, vous n’avez pas à craindre la mort. Elle est la porte qui mène à l’éternité. Votre dernière heure ici-bas n’aura rien d’une fin. Au lieu de sonner le glas de votre vie, elle marquera la naissance de votre vie éternelle. La Bible dit : « Ici-bas, nous n’avons pas de demeure permanente ; c’est la cité à venir que nous recherchons. » (Hébreux 13 : 14)

 

Si on le mesure par rapport à l’éternité, notre temps passé sur terre ne dure qu’un seul clin d’œil, mais ses conséquences seront éternelles. Nos décisions terrestres conditionnent notre éternité. Nous devrions réaliser qu’en demeurant dans ce corps, nous demeurons loin du Seigneur. Il y a quelques années, un slogan populaire incitait les gens à vivre chaque journée comme « le premier jour du reste de leur vie ». En fait, mieux vaudrait vivre chaque jour comme si c’était le dernier.

 

Ce devrait être l’affaire de chaque jour de nous préparer pour notre dernière journée.

 

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque (quiconque = vous et moi) croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

(Jean 3 : 16)

 

 

Oswald Valenti

 

Ne manquez pas mon prochain message, réservé à des chrétiens engagés et désireux de servir et glorifier notre Seigneur :

« LA MISSION DU CHRETIEN ».

 

 

 

 

 

 

 

12:53 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

j aime bien c est edifiant

Écrit par : farida | 15/01/2012

Répondre à ce commentaire

pour qoui suis je sur terre

Écrit par : jonaslouis | 24/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.