12/03/2009

LE DIABLE EXISTE-T-IL ?

LE DIABLE EXISTE-T-IL ?

GUERRES - INJUSTICES - FAMINES - HAINES

CATASTROPHES - PERTE DES VALEURS

SEXUALISATION - VIOLENCE

CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CRISE FINANCIERE...

Balivernes... répondra l'homme de la rue. Mais la réponse du croyant averti sera sans équivoque :

 le diable existe.     

Car le croyant, qui a fait un jour une rencontre personnelle avec Dieu, aura aussi, en parallèle, expérimenté concrètement l'existence du diable, Satan, l'adversaire de Dieu, son opposé.  

Il est vrai que pour qui veut bien ouvrir les yeux, nombreuses sont les preuves que les forces du mal pervertissent notre humanité : triomphe de l'injustice dans une société cruelle et sans amour, guerres, catastrophes écologiques détruisant peu à peu la planète-terre, non respect et manipulation des êtres humains, élimination massive de foetus, famines, économie mondiale à la dérive, développement dans le monde entier de cultes et de temples dédiés à Lucifer, avec pratique de sacrifices humains, etc...

Derrière ces forces du mal, il y a une personne : Satan. L'une de ses ruses consiste à faire croire qu'il n'existe pas. Pourquoi cette ruse ? En adversaire qui se cache, il ne dévoile jamais directement son identité, et peut donc agir et arriver à ses fins... très facilement puisqu'il est invisible aux yeux humains !

Est-ce si sûr ?

Mais comment, me direz-vous, êtes-vous sûr que la personne du diable existe ? N'est-ce pas une croyance moyenâgeuse démodée ? Quels sont les indices qui vous permettent de maintenir votre affirmation ? Le premier indice est tout d'abord la Bible, le livre le plus lu sur la surface de la terre, et qui affirme à de très nombreuses reprises que le diable n'est pas un mythe. Les Evangiles confirment que Jésus a rencontré le diable en personne et lui a même parlé plusieurs fois, tout au long de son ministère parmi les hommes. (Lire le récit de la tentation dans le désert : Evangile de Matthieu, chapitre 4). Le deuxième indice est l'existence de médiums, de sorciers, de spirites, de jeteurs de mauvais sorts et d'autres spécialistes de tout poil (certains ayant pignon sur rue), exerçant un réel pouvoir maléfique et diabolique sur notre monde.

Le diable veut détruire

Le rôle du diable ? C'est de séduire, tenter, détruire les créatures que Dieu aime, en leur tendant des pièges, les accusant, aveuglant leur intelligence, les criblant de toutes sortes de flèches spirituelles. Il harcèle tout particulièrement les croyants, les opprime, les intimide, leur inflige des épreuves, des maladies, et parvient même à se déguiser en "ange de lumière" (2 Corinthiens 11, verset 14), pour mieux s'introduire auprès d'eux et exercer son influence. Son activité est malheureusement incessante et sa tactique redoutable. Satan vise à détruire directement l'oeuvre de Dieu. C'est le chef du royaume des ténèbres, dont il dirige les principautés, les autorités, et les légions de démons.

Un serpent, un lion et un dragon

La Bible compare le diable à un serpent (Apocalypse 12, verset 9), à un lion (1 Pierre 5, verset 8), et à un dragon (Apocalypse 12, verset 9). Afin de mieux définir et cerner cet adversaire spirituel, il est intéressant d'étudier les caractéristiques de ces trois animaux :

Le serpent : Le serpent rampe sans faire de bruit, il se faufile, se confond souvent avec les couleurs de son entourage. Il se cache, se dissimule. Il attaque sa proie brutalement, de trois manières possibles : - Il la mord et lui injecte son venin. - Certains crachent leur venin à distance dans les yeux de leur victime pour l'aveugler, la paralyser, puis la tuer. - D'autres comme le cobra ne sont pas venimeux, mais ils capturent leur proie en l'assommant d'un coup de tête, s'enroulent autour d'elle pour l'étouffer, puis l'avalent, et la digèrent lentement... Dans certains cas, le serpent hypnotise sa proie avant de l'attaquer. Signalons aussi que le serpent mue, il perd sa peau car cette peau ne grandit pas en même temps que lui... Nous pourrions dire avec humour que le serpent est mal dans sa peau. Une vipère peut jeûner 20 mois, un serpent à sonnette 27 mois, un boa 28 mois... quelle résistance ! (le scorpion, lui, bat tous les records, il peut jeûner 3 ans ! ).

Le lion : C'est un animal carnivore, qui attaque sa proie brutalement et férocement, et la déchire. On l'appelle "le roi des animaux" car il règne en maître sur la savane. Il s'attaque même aux girafes ! Il court à la vitesse de 80 km/h, et chasse en général sur un territoire de 3000 hectares ! Il fait des bonds de 5 mètres. Le lion est polygame, et vit jusqu'à 40-50 ans.

Le dragon : Animal généralement représenté avec des griffes de lion, des ailes, et une queue de serpent. Il crache du feu pour tuer sa proie...

Le diable cherche à nous attaquer

Satan - car c'est le nom que la Bible lui donne - est féroce et brutal comme le lion. Silencieux, dissimulateur, hypnotiseur et venimeux comme le serpent. Destructeur comme le dragon. Il agit de différentes manières dans nos vies :

- en attaquant notre esprit (attaques purement spirituelles, comme l'incrédulité, l'occultisme).

- en attaquant notre âme (découragement, tristesse, pensées de destruction).

- en attaquant notre corps (maladies, oppressions physiques, tentations de toutes sortes).

- en attaquant nos proches dans leur vie spirituelle et leur santé, afin de mieux freiner notre marche, en détruisant nos biens matériels.

- en salissant notre réputation par la critique, la médisance, la calomnie, afin de nous humilier.

Satan oeuvre à l'intérieur de différentes sphères. Parmi celles-ci, nous pouvons citer : notre vie personnelle, notre famille, notre entourage, notre activité, notre église...

La victoire totale en Jésus-Christ

Heureusement, la Bible nous enseigne que Jésus a vaincu le diable à la croix il y a un peu plus de 2000 ans ! Il a versé Son Sang pour nous arracher au pouvoir de Satan ! Et Jésus peut mettre toute sa puissance à notre service pour lui résister, en Son Nom ! Rien ne pourra nous nuire !

Mais cette victoire ne pourra se manifester pleinement dans notre vie personnelle que si nous ouvrons notre coeur à Jésus-Christ, en l'acceptant comme Sauveur et Seigneur... : le Saint-Esprit descendra en nous, et Dieu nous donnera toute Sa puissance contre Satan.

Il nous appartiendra alors de brandir la victoire contre lui, et de nous opposer efficacement à toutes ses ruses. Souvenons-nous que l'adversaire est comme un serpent dont on a déjà coupé la tête, mais dont le corps bouge encore. "Résistez au diable, et il fuira loin de vous" (Jacques 4, verset 7). Si nous ne lui résistons pas, il restera à proximité. Si nous ne veillons pas, il nous attaquera au moment où nous nous y attendrons le moins ! Alors, veillons, prions, et exerçons notre autorité contre lui "au nom de Jésus-Christ, sans avoir peur... car l'adversaire est vaincu !

Transmis par Philippe Auzenet, pasteur, auteur, ancien aumônier des prisons. Directeur de l'association "Oser en parler"

www.oserenparler.eu

"Jésus a vaincu le diable à la croix"

(La Bible : Hébreux 2, verset 14)

 

 

20:06 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

La pensée chrétienne moyenâgeuse dispose encore de fiefs sur la toile... surprenant. Si ce qui vous arrive de mal est dû au diable, et de bien à dieu, mais alors l'homme serait une créature non arbitraire? Mon monde s'écroule.

Penser est nocif à la crédulité.

Écrit par : Narcisse | 16/05/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.