02/05/2010

L'AUDACE DE LA RESURRECTION

L'audace de la résurrection

Je crois en la résurrection telle que nous la confessons lorsque nous redisons avec l'Eglise Universelle le symbole des Apôtres. Celui-ci nous rappelle que Jésus-Christ a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, il est descendu aux enfers. Le troisième jour, il est ressuscité des morts.

La résurrection de Jésus-Christ est un évènement singulier, distinct de sa mort et lui succédant dans le temps.

Je crois qu'un évènement, c'est un fait non une pensée, non un raisonnement, non une certaine compréhension des choses. Au risque que ma propre raison ne puisse en venir à bout et ne comprendre que le contour sans vraiment épuiser le sens.

Je crois que cet évènement historique est le seul qui puisse expliquer le changement radical de Saül de Tarse devenant tout à coup l'apôtre Paul. S'il n'avait rencontré qu'un raisonnement, comment comprendre le revirement de cet homme dont le zèle n'avait d'autre souci que d'arrêter l'extension de ce qu'il croyait être un mouvement hérétique et qui va se nommer plus tard le christianisme.

Je ne crois pas qu'une compréhension de type philosophique puisse amener onze disciples cherchant dans la fuite une solution au problème de la peur. Peur d'être à leur tour crucifiés comme le Maître le leur a dit : S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi (Jean 15 : 20).

Qu'est-ce qui va faire passer, également, ces onze peureux à ces hommes capables d'affronter la mort et de braver ceux qui ont crucifié Jésus. Quelle pensée peut réaliser ce volte-face ? Une révolution s'est accomplie dans la vie de ces onze disciples car la vie incorruptible à laquelle le Christ a accédé par la mort a été rendue sensible à ses disciples.

Oui, je crois avec audace à la résurrection du Christ, à sa victoire sur la mort. C'est ma foi et c'est aussi ce dont je suis témoin comme les myriades de chrétiens avant moi. Car accueillir la résurrection du Christ comme une grâce bienfaisante et une espérance vivante m'amène à devenir témoin dans ce monde sans espérance.

Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n'est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous  de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée, et qu'il disait : il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié et qu'il ressuscite le troisième jour. Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus (Luc 2 : 5-8).

Ceux qui ont célébré la fête de Pâques comme il se doit sont encore tout illuminés par la grande lumière et la gloire de ce premier matin de Pâques qui a vu Jésus sortir vainqueur du tombeau froid et sombre.

L'apôtre Paul atteste en 1 Corinthiens 15 que la résurrection de Jésus n'est pas un canular, ni une rumeur émise par des fanatiques, ni une illusion mais que Jésus ressuscité a été vu, entendu, servi par plus ou moins 700 personnes ! Témoins divers et parfaitement crédibles, Paul étant lui-même un de ces témoins. Il met en déroute ceux qui nient la possibilité de la résurrection. C'est de l'incrédulité vis-à-vis de la Parole de Dieu. Ceux qui prêchent la résurrection du Christ ne sont ni des menteurs ni des faux témoins.

Jésus est ressuscité, il est l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, victime sainte et pure qui s'est offerte en sacrifice parfait pour le monde entier, du moins pour tous ceux qui reconnaissent leurs fautes, les confessent, les abandonnent et se confient dans la mort et la résurrection de Jésus-Christ. La résurrection de Jésus atteste que Dieu a pleinement agréé la mort de Jésus comme la réparation parfaite pour la peine du péché et peut désormais donner Son pardon au pécheur repentant. (Lire 1 Jean 1 : 9).

La résurrection de Jésus montre que la mort n'est pas la fin de tout, qu'après elle il n'y a plus rien. Non, la mort est le passage de la vie terrestre à une autre vie dans la présence de Dieu et sous sa protection en vue de la résurrection pour la vie éternelle ou la séparation éternelle d'avec Dieu.

La résurrection de Jésus est les prémices de ceux qui ressuscitent pour la vie éternelle. La mort est vaincue et sera mise avec le diable, ses anges et tous ceux qui les auront suivi, dans l'étang de feu et de souffre qui est la seconde mort.

La résurrection de Jésus est un appel pressant aux croyants pour qu'ils cessent de donner les priorités aux choses de la terre et pour qu'ils s'impliquent davantage dans les choses de Dieu. Dans les oeuvres bonnes faites au nom ou pour le nom du Seigneur Jésus-Christ dans le témoignage et la sanctification personnelle. Ces choses sont éternelles. Il faut s'en occuper principalement et de toute urgence.

La résurrection de Jésus montre que le corps du croyant ressuscité sera glorieux, exempt de toute imperfection, handicap, douleurs ou maladie et sujet à la mort. Il sera incorruptible. Le rêve disent certains...

La résurrection de Jésus montre la vraisemblance du retour de Jésus en gloire pour les Siens. La trompette du rassemblement sonnera, les morts en Christ sortiront de leur tombeau et les vivants en Christ seront transformés instantanément et ensemble ils iront vers le Seigneur Jésus-Christ pour être toujours avec lui. L'apôtre Paul ne termine pas cette dissertation éblouissante et porteuse d'espérance sans encore exhorter ses frères bien-aimés à travailler de mieux en mieux à l'oeuvre du Seigneur sachant que le travail fait ne sera pas vain dans le Seigneur.

Ecoutons-le et redoublons d'ardeur pour l'oeuvre du Seigneur Jésus-Christ.

Oswald Valenti

 

15:05 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.