18/07/2010

Réchauffement climatique... MON OEIL !

Evolution, réchauffement climatique dans la controverse !

G. Avital, éminent scientifique du ministère israélien de l’éducation déclencha fin février 2010 un tollé d’indignation. Pourquoi ? Il met en doute la théorie de l’évolution et du réchauffement climatique.

« Si les manuels scolaires affirment exclusivement que l’être humain descend du singe, j’aimerais, quant à moi, que nos étudiants puissent se confronter à d’autres points de vue. Il y a des personnes qui n’accordent aucun crédit à la théorie de l’évolution » (Gavriel Avital)

Il dénonça également les personnes pour lesquelles « l’évolution est une religion » et qui, de ce fait, « ne sont pas disposées à écouter autre chose ». Il mit également en cause une autre théorie qui a la faveur des scientifiques de l’ère post – moderne : « Si nos manuels scolaires vont continuer d’écrire que la terre se réchauffe à cause du dioxyde de carbone, j’insisterai que tel n’est pas le cas. »

Ceci est la religion des Verts ou Ecolos qui récupèrent la science pour la mettre au service de la politique et de l’idéologie.

D’après G. Avital, et c’est aussi mon avis, il n’y a pas de relation entre les émissions de dioxyde de carbone et le réchauffement climatique et pour étayer ses dires, il produit les résultats de mesures effectuées au cours des dernières années. Lors d’une interview vidéo accordée à l’Institut national religieux Meir, il affirma que les Verts présentent toutes les caractéristiques d’un mouvement religieux radical et que si la foi en Dieu fait défaut, autre chose occupe la place de ce vide.

 

Autre problème c’est que la théorie de Darwin n’a pas de fondement solide puisqu’elle est construite sur un monde sans Dieu.

La réaction violente de ses adversaires prouve que G. Avital a raison, quand il dit que l’évolution est bel et bien une idéologie ou une religion. Plusieurs environnementalistes et scientifiques engagés exigent sa démission, car ils voient la liberté de la recherche sérieusement menacée. Ses affirmations sont à leurs yeux « antireligieuses ». Pourquoi ? La création a été faite par Dieu et le Créateur a été mis de côté. Les transgressions « écologiques » sont considérées à notre époque comme les véritables péchés graves, alors que les transgressions morales passent pour insignifiantes. Cela nous fait penser à Romains 1 : 23 : « Ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles ».

Après tout, en appelant au respect de l’environnement, on peut faire pas mal d’argent, maintenir son parti dans l’actualité, gagner des voix aux élections, vendre ses produits, fédérer les sympathies et finalement diriger ou gouverner les hommes.

Même si les rapports scientifiques sont majoritairement objectifs, les conclusions politiques qui en sont tirées peuvent être de nature tout à fait différente ; elles peuvent être utilisées à des fins de propagande.

Si, un jour, notre terre doit être prise dans un mouvement apocalyptique – et cela sera certainement le cas -, cela arrivera non à cause de l’effet de serre, mais à cause du jugement de Dieu qui viendra sur un monde qui s’est détourné de Lui pour se tourner vers d’autres dieux, l’évolution par exemple.

Dieu est pourtant bien visible dans la création !

« Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies, quoiqu’il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie » (Actes 14 : 16-17)

« Il a voulu qu’ils cherchent le Seigneur, et qu’ils s’efforcent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques – uns de vos poètes : De lui nous sommes la race… Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent, ou à de la pierre, sculptés par l’art et l’industrie de l’homme. Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts… » (Actes 17 : 27-31)

 

Oswald Valenti

12:55 Écrit par Oswald Valenti dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.