24/05/2013

LA DEESSE DEMOCRATIE

La déesse Démocratie


Nous en sommes bien conscients : ce titre est controversé.

On pourrait croire que nous ne pensons que du mal de la démocratie, mais tel n'est pas notre propos.

Nous voyons que la démocratie est actuellement le système fonctionnant le mieux.

Elle nous accorde certaines libertés jamais connues auparavant.

De nos jours il n'existe pas d'autre système qui puisse être comparé à la démocratie.

Si nous analysons le système d'un point de vue biblique, nous devons conclure que la démocratie, aussi bonne qu'elle puisse être, amènera l'Antichrist.


Que nous sommes aujourd'hui témoins d'un véritable courant de démocratie (voir le Printemps arabe), cela nous porte à croire de plus en plus que le terme du temps de la fin est réellement proche.


Le mot "démocratie" est actuellement sur toutes les lèvres, tout particulièrement depuis la spectaculaire chute inattendue du Rideau de fer.

Aucun jour ne se passe où l'on ne parle pas quelque part dans les médias de la marche triomphale de la démocratie.

Quelques-uns qualifient la démocratie de plus haute liberté pour l'humanité.

D'autres disent que la démocratie serait le droit donné par Dieu à tous les individus ici-bas.


Dans la Chine communiste la démocratie est considérée comme une religion.

Pendant le soulèvement des étudiants chinois sur la place de Tiananmen fut érigée une statue de la Liberté en papier mâché.

Elle fut appelée "Déesse de la démocratie".


Que l'on y réfléchisse un moment : des enfants élevés dans le communisme se rebellant contre le système. Ils devaient être de bons communistes, sinon ils n'auraient pas pu étudier dans une université chinoise.

Pourtant ces étudiants érigèrent la statue de la "Déesse de la démocratie".


Entre-temps nous sommes devenus des témoins de la façon dont le Mur de Berlin tomba - un symbole qui séparait l'Est de l'Ouest, le communisme du capitalisme.

Aujourd'hui la démocratie se déplace de plus en plus vers l'Est plutôt que le communisme vers l'Ouest, comme nous l'avons si longtemps craint.


Qui peut actuellement faire opposition à la démocratie ?

Il y a quelques années encore, le communisme était peut-être le plus puissant système du monde. Du point de vue géographique la moitié de notre planète, environ 65% de la population mondiale, était gouvernée par lui.


Aujourd'hui la démocratie occupe la position centrale, car la liberté du capitalisme n'est plus vraiment en danger.

Elle est la nouvelle puissance mondiale.

Nous nous approchons d'une époque où plus personne ne pourra se dresser contre la démocratie.

Cela nous rappelle (Apocalypse 13 : 4) : "Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle ?"


Alors que nous nous réjouissons que nos frères et soeurs en Christ de l'Europe de l'Est se rassemblent maintenant plus librement et peuvent voyager à l'Ouest, nous ne pouvons pas permettre à cette joie de nous rendre aveugles quant au nouveau danger imminent et qui paraît si évident : un monde uni sous la démocratie.


Mais qui, de saine raison, pourrait s'opposer à une telle évolution ?

Qu'est-ce qu'il y a de faux dans une fraternité universelle, dans une unité globale, dans la paix et le bien-être ?

En surface, rien !


Mais ceux qui étudient soigneusement l'Ecriture sainte savent où mènera cette évolution.


Depuis le début des temps, l'humanité attend la bonne personne et le bon système pour apporter au monde paix et harmonie.

Mais les hommes veulent cela à leurs propres conditions.

La paix avec le bien-être est-elle une possibilité réaliste à notre époque ?

Oui !


La paix est non seulement possible, mais elle doit même s'installer, et cela parce que la Bible le prédit.

Il y aura une paix jamais connue auparavant, elle inondera le monde d'une manière telle que toute opposition sera éliminée.

Mais au sommet de cette réussite cette paix montrera un autre visage.

Les gants de velours seront retirés et sa véritable nature manifestée.

Elle ne se déplacera plus horizontalement, c'est-à-dire globalement, mais elle prendra une position verticale, car l'homme veut être Dieu.


Le succès de la démocratie se fonde sur l'intellect humain, mais l'homme est tellement corrompu, comme toujours : "Le coeur est tortueux par dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?" (Jérémie 17 : 9).


Le danger de la démocratie, ironiquement, réside dans le fait qu'elle ne tolérera finalement aucune opposition.

La démocratie du monde nouveau des derniers jours deviendra au fond une dictature mondiale.


(Transmis par Arno Froese)




L'actuelle coalition des 27 pays de l'Union européenne ne durera pas.

Comment le savons-nous ?

Parce que, selon la Bible, il n'y aura que 10 nations dans la dernière alliance globale


 

21:53 Écrit par Oswald Valenti dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.